Cheval du vent - Anne Karthaus
Cheval du vent
C’est comme un ensorcellement, un enchantement. Les paysages sont héritiers, ils ont reçu des grâces. Ils parlent, racontent, chuchotent... Si on les écoute bien, on peut
entendre... une mer disparue, une spiritualité, une présence. Je les ai même entendus chuchoter un nom.
La montagne lui est reconnaissante, Alexandra David-Neel a su reconnaître en elle le souffle de la vie, de la spiritualité, de la durabilité autant que de l'impermanence, le mariage entre le paysage et la durée… C'est un ensorcellement, un enchantement. La montagne est héritière, elle a reçu la
grâce... aucune exploration de son paysage ne peut s'épuiser et même, si on la regarde bien, on y découvre l'ailleurs, le lointain, d'autres contrées... d'autres territoires, bien au-delà de la mer Méditerranée.
Top